Strokkseyri, Eyrarbakki, le lagon bleu et retour sur Reykjavik

Publié le par Antoine

5 Juillet, départ de Thorsmork, c'est dommage... on serait bien resté encore plus longtemps dans ce lieu si sauvage... ça commence à sentir le retour... :(

Mais bon, il faut encore pleinement profiter des 2 jours restants !!!

Sur le trajet, nous nous arrêtons pour faire une ballade dans un canyon. On traverse à nouveau des petites rivières en faisant de l'équilibre sur des pierres bringuebalantes... Au bout du canyon, on s'engouffre dans une grotte pour enfin, au fond, découvrir une cascade souterraine, très sympa. Un petit peu de spéléologie, ça manquait jusque là ;)


On continue notre route en passant par plusieurs villages de pêche (Strokkseyri, Eyrarbakki, ...). Certaines maisons sont les plus vieilles de l'île, mais sont toujours très belles, en bois, ou en plaques de métal, mais toujours avec des jolies couleurs profondes.

 

Pour la pause déjeuner, c’est comme d’hab, dans un endroit magnifique (rivière, cascade et prairie) que seul un islandais du coin peut connaître (le cas présent, c’est dans l’endroit où vit notre chauffeur).

On arrive enfin au Lagon bleu : oasis crée grâce à la proximité d'une centrale géothermique. On se baigne dans une eau bleu et laiteuse à 36-39°C, riche en minéraux, silice, calcaire et algue bleu-vert. On peut se faire des masques de crème faite avec les minéraux du lagon. Il y a aussi de quoi se faire masser les épaules en se mettant sous une cascade. On testera aussi sauna et hammam...que du bonheur cet endroit !!! Hélas, au bout de 2 heures, il faut déjà rentrer à Reykjavik pour passer notre dernière nuit.

 

A Reykjavik, On retourne à la même guesthouse que la première nuit, on dit au revoir à notre guide et notre chauffeur, c'est toujours un peu triste car même en 1 semaine, on avait pas mal sympathisé.

Après avoir fait des courses pour ramener en France quelques délicieux mets islandais (Yaourt, sucre brun, ...), nous partons avec une partie du groupe manger dans un restaurant en ville. Le restaurant diffuse de la musique américaine (l’influence de l’Amérique sur la culture Islandaise est due à une caserne de militaires présente en Islande jusqu’en 2003), l'ambiance est sympa. On mange super bien mais les prix sont exorbitants... Un petit plaisir en fin de parcours, ça ne fait pas de mal. :)

Après une ballade en ville de jour (à 1h00 du mat), et une petite discussion avec un suédois et un russe en voyage eux aussi, on rentre se coucher.

 

Auteurs : Antoine & Sabrina

Publié dans Islande

Commenter cet article