Old Delhi

Publié le par Antoine

Immersion dans l’Inde profonde, rien à voir avec New Delhi, le bordel général est multiplié par dix, les gens aussi.
Visite d’une mosquée musulmane : « Jama Masjid », très mauvais accueil, c’était l’heure de la prière, ils nous ont quand même fait entrés et payés pour l’appareil photo (150 roupies), et malgré ça au bout de 20 minutes on a chaleureusement été convié à partir par des musulmans armés de bâtons qui se prenaient pour je ne sais quoi… Donc là, on a subi du racisme pur, très humiliant, on comprend mieux ce que ressentent certaines minorités vivant en France. Très décevant comme comportement, surtout quand on fait l’effort de s’intéresser à leur culture…
Le souk de Old-Delhi nous a laissés au contraire une très bonne impression, très vivant, très accueillant, aucune sollicitation ni harcèlement, sans doute du au fait que ce n’est pas du tout touristique. Ce qui marque le plus ce sont les enfants rentrant de l’école dans leurs chariots, tous émerveillés de rencontrer des occidentaux, ils sont éclatés de rire lorsqu’on prend des photos d’eux et surtout quand on les leur montre.



Retour chez Morane dans une chaleur énorme proche de 45 au soleil, on a pris un thé au lait : un « Chai ». Effectivement, c’est succulent, en parti caramélisé, sucré, un délice pour 4 roupies à peine, autant dire gratuit.
NB : petit changement de point de vue sur les rickshaws, en fait c’est tout un art et ça peut être pris comme un jeu, il faut faire jouer la concurrence pour faire baisser les prix, de toute façon même avec 40 roupies pour traverser la ville ils sont gagnants, donc c’est plus facile pour négocier, ils commencent toujours par demander 80, mais en allant voir celui d’à coté, d’un coup le prix baisse, étonnant ;) Néanmoins à l’arrivée, ça reste tjrs un peu le bordel, la destination est que rarement la bonne et systématiquement les conducteurs retentent de soutirer des sous à l’arrivée, faut ignorer, dur-dur par contre pour se faire rendre de la monnaie, c’est impossible ou alors faut fouiller soi-même dans les poches du conducteur.

Publié dans Inde

Commenter cet article